Electronique pratique

Rechercher dans ce blog

vendredi 24 décembre 2010

Applications pour windows

1. Tables d'addition et de multiplication



 400 ko


Pour apprendre ou réviser vos tables d'addition et de multiplication :

2. Code des couleurs



Télécharger l'application 
 592 ko
Télécharger le code source

zip 83 ko



  • Exemple d'utilisation :
On désire connaître le code des couleurs d'une résistance de valeur nominale 19500 ohms :
La valeur normalisée la plus proche est 18000 ohms dans la série E12, et 20000 ohms dans la série E24.
3. Conversion d'unités (degrés Celsius / degrés Fahrenheit / degrés Kelvin)


4. Changement de base de numération (binaire / décimale / hexadécimale)
 391 ko


La valeur maximale est limitée à 32 bits (soit 0xFFFFFFFF en hexadécimal et 4 294 967 295 en décimal).
5. Nombres binaires en complément à deux
 401 ko

6. PQS, la calculette de
l'Electrotechnicien


 482 ko


  • Exemple d'utilisation de l'application PQS :
Un moteur asynchrone triphasé consomme 1950 watts avec un facteur de puissance de 0,85. La tension d'alimentation est de 400 V (entre phases).

La calculette PQS vous donne directement la puissance réactive, la puissance apparente et le courant de ligne :

7. Torque,
Conversion
vitesse de rotation, couple, puissance mécanique



 385 ko



Exemple d'utilisation de l'application Torque :
Un moteur de puissance mécanique 1500 watts tourne à la vitesse de 1425 tours par minute.
Quel est le moment du couple mécanique ?

Le moment du couple mécanique est donc de 10,05 Nm.
8. MCC,
simulation d'un moteur à courant continu



 693 ko


L'application MCC simule le fonctionnement d'un moteur à courant continu :
  • à excitation indépendante
  • à excitation shunt (dérivation)
  • à aimants permanents
Pour cela, il faut saisir les paramètres du moteur :
  • résistance de l'inducteur (r)
  • résistance de l'induit (R)
  • constante du moteur (K)
  • pertes collectives (nulles par défaut)
Vous pouvez ensuite faire varier à votre guise :
  • la tension d'alimentation de l'excitation
  • la tension d'alimentation de l'induit
  • la charge mécanique du moteur, avec 4 types de charges disponibles :
    • couple constant (système de levage)
    • couple linéaire (pompe)
    • couple quadratique (ventilateur)
    • puissance constante (machine outils)
et suivre l'évolution de :
  • la vitesse de rotation (n)
  • du courant d'induit consommé (I)
  • de la fem (E)
  • du courant d'excitation (i)
  • du couple électromagnétique (Tem)
  • du bilan de puissance sous la forme d'un "arbre"
  • du rendement énergétique, etc ...

Exemple avec un moteur de rétroviseur (à aimants permanents) :

9. Transfo,
simulation d'un transformateur électrique



 1,11 Mo


L'application Transfo simule le fonctionnement d'un transformateur électrique monophasé ou triphasé.
Pour cela, il faut saisir les paramètres du transformateur :
  • tension nominale au primaire : V1 nominale
  • tension au primaire : V1
  • rapport de transformation à vide : m
  • Rs : résistance des enroulements ramenée au secondaire
  • Xs : réactance des fuites magnétiques ramenée au secondaire (à 50 Hz)
  • pertes fer nominales (pour V1 nominale)
Au secondaire, vous avez le choix entre 7 types de charges :
  • à vide (pas de charge)
  • en court-circuit
  • charge résistive (R)
  • charge inductive (RL série)
  • charge inductive (RL parallèle)
  • charge capacitive (RC série)
  • charge capacitive (RC parallèle)

Exemple d'utilisation avec un transformateur de commande et de signalisation monophasé :
10. Harmoniques, synthèse d'un son (au format .wav) à partir de ses harmoniques




 414 ko
Télécharger le code source

zip 7 ko

L' application Harmoniques reconstitue un signal à partir de ses harmoniques (en se limitant aux 11 premiers harmoniques) :
y(t) = A1.sin(wt) + A2.sin(2wt) + A3.sin(3wt) + ... + A11.sin(11wt)
avec :
  • t : temps (en s)
  • An : amplitude de l'harmonique de rang n
  • w : pulsation du fondamental (en rad/s)
    • w (rad/s) = 2 x pi x fréquence du fondamental (Hz)
La forme du signal est mise à jour en temps réel dans une fenêtre de type oscilloscope.
De plus, le signal est sauvegardé sous forme audio (au format .wav) et vous avez la possibilité de l'écouter.
Par exemple, voici la synthèse du signal carré (harmoniques de rangs impairs d'amplitudes 1/n) :
Télécharger et écouter le fichier son correspondant (vous reconnaîtrez la note musicale la, de fréquence 110 Hz)
Le bouton +1/2 augmente la fréquence d'une demi octave (soit 2^(1/2) = 41,4 %).
Le bouton +1/12 augmente la fréquence d'un douzième d'octave (soit 2^(1/12) = 5,95 %). C'est la définition du demi-ton des musiciens.
Le bouton +1/72 augmente la fréquence d'un douzième de ton (soit 2^(1/72) = 0,97%).
11. SimOscillo,
générateur d'oscillogrammes réalistes





 573 ko



L'application SimOscillo est un simulateur d'oscillogrammes.
SimOscillo génère une image numérique au format bitmap ou JPEG (541 * 285 pixels).
SimOscillo permet ainsi d'illustrer proprement vos :
  • documents de cours (Word, PowerPoint ...)
  • sujets d'examen
  • comptes rendus de travaux pratiques
  • rapports de projet ...

Caractéristiques :
- 4 voies maximum
- 5 formes de signaux :
  • continu
  • sinus
  • rectangle / impulsion
  • triangle / rampe
  • bruit pseudo-gaussien
- l'interface est disponible en deux langues (français et anglais) :

Exemples d'oscillogrammes :


Voici deux signaux bruités, ce qui donne un fort accent réaliste :

N.B. SimOscillo simule un oscilloscope de type numérique :
- Résolution : 8 bits
Exemple : avec une amplification de 1 V par division, cela donne une résolution numérique :
1 V * 8 divisions / 2^8 = 1 V * 8 divisions / 256 = 31,25 mV
- Période d'échantillonnage : base de temps / 400
Exemple : avec une base de temps de 200 µs par division :
Te = 200 µs / 400 = 0,5 µs
ou Fe = 2 MHz (fréquence d'échantillonnage)
On n'oubliera pas de respecter le Théorème de Shannon ...
12. BitGenerator,
générateur de bits aléatoires sur le port COM (RS232) d'un ordinateur





 726 ko
L'application BitGenerator permet de générer sur le port COM d'un ordinateur :
  • des tensions rectangulaires de rapport cyclique réglable
  • des tensions logiques pseudo-aléatoires
Vous avez le choix entre plusieurs taux de transmission :
  • 110 bits/s
  • 300 bits/s
  • 600 bits/s
  • 1200 bits/s
  • 2400 bits/s
  • 4800 bits/s
  • 9600 bits/s
  • 14400 bits/s
  • 19200 bits/s
  • 38400 bits/s
  • 57600 bits/s
  • 115200 bits/s
Exemple n°1 : Chronogramme d'une tension périodique de fréquence 9600 Hz
Exemple n°2 : Chronogramme d'un signal logique pseudo-aléatoire de 19200 bits/s
N.B. En fait, le signal n'est pas complètement aléatoire : la trame RS232 nécessite un bit de Stop (1 en logique négative) suivi d'un bit de Start (0 en logique négative) tous les 10 bits (en rouge sur le chronogramme ci-dessus).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire